My Soft Skin, un blog libre de toute influence

À la Une

Vous en avez marre des avis sponsorisés et autres blogs influencés ? Alors Bienvenue sur My Soft Skin ❤ 

Aujourd’hui, avec le développement du marketing digital, il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre de vraies opinions et des opinions financées. Or quand il s’agit de notre peau (sensible) plus question de faire des choix à l’aveugle. 

Des laboratoires, des produits j’en ai testé, des phases aussi. Du radical « je ne mets plus rien sur ma peau » jusqu’aux produits bourrés de silicones, en passant – bien sûr- par ma phase 100 % bio !  Ces différentes expériences m’ont appris à cerner ma nature, mes besoins, et surtout à ne plus me laisser dicter mes réflexes par des personnes ou avis extérieurs. Je m’inspire des  personnalités les plus reconnues en la matière et  je passe des heures à lire des articles spécialisés ou à me délecter devant des routines du monde entier sur youtube… en étant toujours à la recherche du produit parfait.

Le skincare c’est donc devenu ma passion ! D’où mon envie de vous faire partager mes coups de coeurs, mes déceptions et mes espoirs en la matière. Et la bonne nouvelle c’est que je vous promets de ne jamais me laisser influencer par aucune marque, et ça tombe bien :  comme vous avez affaire à un petit blog sans prétention, aucun risque de sponsorisation !!

Bonne lecture !

Publicités

Les bienfaits de l’Aloe Vera

Que ce soit dans la composition de nos crèmes ou bien à la une des magazines de santé, cette plante grasse aux longues tiges esthétiques possède de nombreux bienfaits avérés sur la santé mais aussi sur la peau.

Mais d’abord : elle vient d’où cette plante ?

De l’antique Mésopotamie (1750 avant notre ère) à la Grèce des débuts de l’ère chrétienne, en passant par l’Égypte des pharaons, on connaissait les vertus du gel d’aloès pour traiter les infections de la peau, de même que les propriétés laxatives de son latex. On pense que ce sont les Espagnols qui auraient apporté les premiers plans d’aloès en Amérique.

En 1820, la pharmacopée officielle des États-Unis mentionne les propriétés laxatives (humm glamour !) de l’aloès, qui fait partie de diverses préparations pharmaceutiques décrites dans le détail.

En 1935, lorsqu’un groupe de médecins s’en sert pour traiter des brûlures causées par les rayons X, on assiste à un regain d’intérêt pour l’emploi topique du gel, qui fait alors une entrée remarquée dans le monde des produits cosmétiques et dermatologiques.

 

 

60582772_437502083747549_3993055984426680320_n.jpg

Et du coup … elle sert à quoi ? 

L’usage de l’Aloe Vera sur le corps humain remonterait donc à la nuit des temps, et il lui est aujourd’hui attribué des vertus médicinales très particulières : assainir la flore intestinale, renforcer le système immunitaire, améliorer la circulation sanguine, anti-inflammatoire général, stimule le métabolisme et combat la fatigue, antiseptique et antifongique naturel etc …

Capable de prévenir les infections au niveau de la peau et d’accélérer la cicatrisation, le gel d’Aloe vera est très utile pour traiter les brûlures liées au soleil et pour traiter les problèmes d’acné. Cette plante serait devenue star pour ses vertus à : protéger du vieillissement de la peau, guérir les brûlures et les coups de soleil, participer à la cicatrisation de la peau, protéger contre les maladies de peau (eczéma, psoriasis, acné, fortifier les ongles et les cheveux, éliminer les pellicules, …

 

61067324_2322744421317126_2201292578832252928_n

Je l’utilise comment ?

Pour profiter des bienfaits de l’Aloe Vera sur la santé, on utilise le latex jaune tiré de la couche externe des feuilles et le gel d’aloe vera, clair et mucilagineux, extrait de l’intérieur des feuilles d’Aloe Vera. Il est recommandé d’appliquer le gel d’aloe vera directement sur les parties atteintes, et de répéter plusieurs fois par jour si besoin.

J’en possède donc toujours un plant à la maison et les soirs de pleine lune j’en extrait le jus manuellement, en faisant des incantations pour renforcer son efficacité. Haha, c’était juste pour voir si vous suiviez !

S’il est vrai que j’en possède une plante à la maison pour le côté déco, mais aussi parce que c’est bien plaisant de l’extraire soi-même quand on veut s’en appliquer sur les mains par exemple, je possède toujours un flacon d’Aloe Vera pur (Aromazone ou autre) que je conserve au frais et que j’aime particulièrement appliquer l’été sur le corps après une exposition au soleil (cela hydrate, répare et prolonge mon bronzage). Je l’utilise sinon plus généralement tout au long de l’année sur la pointe de mes cheveux encore mouillés, après le shampoing, pour les hydrater !

J’en achète  également sous forme de jus frais dans des magasins bios lorsque je désire faire des cures (par exemple lors des changements de saison).

 

Alors tentées par l’Aloe les beautés ? 

Changer nos émotions en quelques gouttes

Article invité de l’auteure du blog bien-être : Blue Valentine

Bach1

Les fleurs de Bach, qu’est-ce que c’est ?

Dans la nature les vibrations les plus élevées et les plus pures se trouvent dans les fleurs et les plantes. Une vibration haute aura un impact très positif sur notre santé physique et psychique. Pour faire simple, les fleurs de Bach sont fabriquées à partir de végétaux infusés dans de l’eau, on y ajoute ensuite quelques gouttes d’alcool pour la conservation.
Comment prendre les fleurs de Bach ?
Il suffit de déposer 2 à 7 gouttes tout au long de la journée sous la langue ou dans un verre d’eau. Elles peuvent être consommées pendant plusieurs jours ou semaines jusqu’à ce que l’émotion ciblée disparaisse. Les fleurs de Bach peuvent être prises par tous y compris par les animaux domestiques.
Quelle efficacité ?
Chaque élixir floral permet de rééquilibrer en douceur une émotion négative. Aujourd’hui je vois la différence lorsque j’arrête d’en prendre. Quelques gouttes pendant plusieurs jours peuvent considérablement améliorer un état moral ou une faiblesse physique.
Quelles sont les indispensables ?
Afin de bien comprendre quels élixirs choisir, je me suis dirigée vers ce livre formidable : Le guide des fleurs du Dr. Bach, très ludique et complet, c’est une véritable bible que je vous recommande.

Il s’agit d’un mélange de plusieurs fleurs, il est mon héros ! Pour la première fois je n’ai pas été malade de tout l’hiver et je suis convaincue que c’est grâce à lui. Il fait aussi le bonheur de ceux qui ne gèrent pas bien la pression, une vraie potion magique qu’on peut utiliser sur le champ !

Bach2

Un élixir qui soigne avant tout la peur de l’échec, le manque de confiance en soi et le découragement. Très efficace, il faut l’utiliser sur le long terme et on constatera un réel avant/après. Personnellement, il m’a permis de me revaloriser, d’être en accord avec moi-même afin de mieux atteindre mes objectifs personnels.
Bach3
Sachez qu’il en existe pour tous les types de symptôme : lassitude, insomnies, jalousie, fièvre, hypocondrie, problèmes de digestion, état de choc etc…La liste est encore très longue.
Alors n’oubliez pas de vous munir de votre livre sur les fleurs de Bach et de vous lancer 🙂
Vous pouvez me retrouver sur mon compte instagram @bluevalentineme ; mon blog ; et aussi ma page facebook !
À bientôt !
Valentine ❤

Typology : la marque qui a tout compris !

Hello les beautés,

Aujourd’hui je suis super contente de vous retrouver pour vous parler de MA marque coup de coeur de cette année : Typology.

Lancée par le créateur de decomade.com, cette toute jeune marque qui s’est donné pour objectif de « mystifier l’industrie du soin », uniquement vendue en ligne, propose trois gammes de produits aux formules minimalistes avec des actifs issus de l’agriculture biologique et durable :

la gamme RAW dont chaque produit ne contient qu’un seul élément comme l’huile d’avocat, de la poudre de carottes ou des eaux florales, que vous pouvez assembler comme vous le voulez en fonction de vos besoins ;

la gamme LAB : des sérums à forte concentration d’actifs formulés autour d’un actif particulier adapté à chaque problématique de peaux ;

la gamme TEN : trois produits hydratants (une crème visage, un baume mains, une crème corps) ainsi qu’une huile démaquillante et une eau micellaire, avec une formulation de 10 ingrédients d’origine naturelle et sans parfum.

56669655_401844147314522_6825435252253523968_n

Jusqu’à présent j’ai testé l’eau de bleuet que j’aime appliquer sur mes yeux : en compresses froides pour décongestionner, et le matin ou le soir pour parfaire le nettoyage comme tonique. Ce n’est pas un produit très original mais il est de qualité, très accessible et ce packaging est juste CANON !

J’ai également et définitivement adopté le sérum à l’acide hyaluronique et à la vitamine B5 ! En effet qui n’a pas besoin d’un bon sérum à l’acide hyaluronique dans son placard (cf mon article à ce sujet ici) !

La pro-vitamine B5 également présente va stimuler la régénération des cellules, réduire ainsi la perte en eau de la peau et maintenir sa douceur.

Depuis que j’en utilise, ma peau est beaucoup moins sensible et réactive, et beaucoup  mieux régulée (comme si elle avait plus de « forces » pour combattre les agressions extérieures !)

56656058_575919549597590_1055804807916290048_n.jpg

Ce que je préfère dans ce sérum c’est justement ce qui peut lui être « reproché » : sa texture un chouilla épaisse et un peu « collante » de prime abord, alors que justement elle permet de pouvoir le faire pénétrer par massage sur la peau au lieu de s’évaporer en un quart de seconde comme par exemple son équivalent chez Skin Ceuticals !

Justement, en comparaison avec ce dernier, je trouve que l’efficacité est tout aussi probante, alors que le packaging est beaucoup plus canon, et le prix imbattable puisqu’il coûte quand même … 50 euros de moins que son concurrent !!

Pour moi le seul petit reproche que l’on peut faire à la marque à ce stade c’est la quantité des flacons (15 mL seulement…), et les frais de livraison, mais bon, la marque ne fait que débuter soyons optimistes !

Alors les beautés vous connaissiez ? Et vous c’est quoi votre sérum hydratant préféré ??

Superfood moisture Youth To The People : la crème de la crème ?

Après avoir testé le gel lavant pour le visage Superfood qui m’avait laissée plutôt … mitigée (vous pouvez retrouver mon article ici), j’ai testé la crème hydratante aux super-aliments de la green et très californienne marque Youth To The People. Entre le packaging, la promesse et la composition, mon Dieu ce que j’avais envie de l’aimer cette crème ! Et je n’ai pas été déçue : 

  • Niveau compo, ça donne quoi ? 

Water, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Glyceryl Stearate, Cetyl Alcohol, Polysorbate 60, Glycerin, Tocopheryl Acetate (Vitamin E), Retinyl Palmitate (Vitamin A), Ascorbic Acid (Vitamin C), Panthenol (Vitamin B5), Sodium Hyaluronate Crosspolymer (acide hyaluronique), Brassica Oleracea (Kale) Leaf Extract, Spinacea Oleracea, (Spinach) Leaf Extract, Camellia Sinensis (Green Tea) Leaf Extract, Aloe Barbadensis (Aloe Vera) Leaf Extract, Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract, Medicago Sativa (Alfalfa) Extract, Brassica Oleracea (Kale) Leaf Oil, Hydroxyethylcellulose, Phenoxyethanol, Potassium Sorbate

= J’ai rarement vu une crème composée quasi exclusivement d’ingrédients comestibles pour la peau, il y a un peu de conservateurs, mais on est bien obligé de les mettre et cela reste très léger. Et malgré la présence de phénoxyéthanol, c’est une très belle formule, sans silicones !!

 

  • Mon avis : 

J’ai commencé cette crème début janvier et j’avais un peu peur que pour le « coeur » de l’hiver, elle ne soit pas assez nourrissante. Ayant en ce moment la peau mixte et déshydratée, j’ai besoin de confort, d’hydratationet de légèreté à la fois.
Et ça tombe bien : la marque elle même parle de formule « légère » : « Une crème pour le visage légère et multifonction Superfood contenant du chou frisé, des épinards, du thé vert et de l’acide hyaluronique pour hydrater la peau. » 
Et ce fut une superbe surprise ! La crème a une texture effectivement très « light » et onctueuse à la fois : elle nourrit sans graisser la peau, de ce point de vue-là, la marque a tout bon ! Pas de mauvaise surprise, de réaction, ou de sensation de peau qui tiraille après application.
Par ailleurs, j’adore le pot en verre transparent, cela fait plus sain et permet de visualiser combien de produit il nous reste.
L’odeur est quasi-inexistante (pas de risque de s’en lasser!), l’application agréable, l’efficacité présente, bref je rachèterai donc cette crème en grand format, sans hésiter, et je continuerai de suivre de très près l’actualité de cette marque !
Et vous les beautés vous avez testé ? Ca vous donne envie ? Dites-moi tout !

 

Une dose de fraîcheur avec le masque au Calendula Kiehl’s

Dans la famille au Calendula de chez Kiehl’s, je demande … le masque apaisant et hydratant ! 

Je vous avais déjà parlé de mon amour inconditionnel (!) pour le tonique de cette gamme-là, sans alcool, que je trouvais particulièrement doux et efficace à la fois.

Depuis le mois de janvier je teste désormais sa déclinaison en version masque, à laquelle il a été rajouté de l’aloe vera pour hydrater et apaiser la peau, ce qui fait qu’il conviendrait à tous les types de peau, même sensibles !

La compo n’est pas parfaite, mais comme c’est un masque à rincer, ça ne me dérange pas plus que ça du moment qu’il ne contient pas d’ingrédients allergisants. Et justement il est sans parabènes, sans colorant et sans parfums artificiels.

Ce masque a une texture gel, très légère, et son objectif est « d’infuser la peau d’une hydratation rafraîchissante » pour apaiser et révéler une peau en pleine santé.

Non mais regardez cette photo on y aurait presque envie d’y plonger une cuillère pour goûter !!

53261055_387599448735572_6879010584109514752_n.jpg

Je me posais quand même des questions sur son efficacité au début, car c’est un masque à laisser poser cinq minutes puis à rincer, et j’ai un peu de mal avec le concept d’un masque hydratant que l’on ne peut pas laisser poser le temps qu’on veut.

Mais je dois bien reconnaître qu’il fait très correctement son job ! Il laisse la peau souple et douce, avec surtout une sensation d’apaisement et de confort.

Le seul petit défaut que je pourrais lui trouver se situe au niveau du résultat « long terme » que je trouve assez « light », contrairement au toner de la même gamme. Je m’explique. Comme d’autres produits Kiehl’s que j’ai testé, (comme leur masque à l’argile, pour ne citer que celui-là), je trouve l’effet immédiat bien réel mais sur le long terme je pense qu’il existe des masques plus efficaces pour hydrater et restaurer le confort cutané.

Cependant, aux vues des recommandations d’utilisation de la marque (deux à trois fois par semaine), je pense que c’est justement son intérêt : un petit coup de boost, par-ci par-là, quand la peau est fatiguée.

Moi je l’utilise une fois par semaine environ, uniquement le soir, (car je n’ai pas le temps le matin), sauf pendant les « pics » de froid, où je le remplace par un masque hydratant plus épais. Et vu comme notre histoire a commencé, il est fort probable que je m’en rachète un pot pour cet été …

Bi-Oil, la plus controversée des huiles de beauté

A moins d’avoir vécu sur une île déserte sans connexion internet ces dernières années,  vous avez forcément dû voir passer la fameuse Bi-oil sur les blogs, dans des pubs TV ou même dans les magazines. Cette petite bouteille en plastique devenu un best-seller des pharmacies a remporté plus de 200 prix depuis son lancement en 2002. Adulée par certaines, détestée par d’autres, que vaut-elle vraiment ?

 

  • Mais d’abord, c’est quoi la bi-oil ?

La bi-oil est un soin pour la peau qui aiderait à améliorer l’apparence des cicatrices, des vergetures, des signes de vieillissement mais aussi du teint irrégulier. Ce soin permettrait également d’hydrater la peau déshydratée. Sa composition serait « à la pointe » grâce son huile PurCellin (marque déposée) qui est une révélation à elle seule.

 

  • Justement, niveau compo ça donne quoi ?

Paraffine liquide, Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate Isopropène, Palmitate de Rétinol,Tocopheryl Acetate, Huile de fleur d’anthémis noble (camomille romaine), Huile de Lavandula Angustifolia (Lavande), Huile de feuilles de Rosmarinus Officinalis (Romarin),Extrait de fleur de souci officinal, Huile de graine d’hélianthe Annuel (tournesol),Huile de glycine de soja, BHT,BisabololParfum,Amyle cannelier, Salicylate, Huile de citronnelle, Coumarine; Eugenol,Geraniol, Hydroxyde de citronnelle, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonène, Linalool;Alpha-Isomethyl Ionone, CI 26100

Dès le premier regard sur cette étiquette, on voit que cette huile n’a rien de BIO. C’est un peu la fête des ingrédients issus de la pétrochimie, avec pour ingrédient majoritaire de la « paraffine liquide », une huile minérale réputée pour être particulièrement occlusive et donc comédogène.

Même si il y a quelques ingrédients intéressants du type vitamines A et E et huiles végétales par la suite, on ne comprend pas bien comment ceux-là pourront pénétrer la peau, à travers la barrière formée par la paraffine …

D’ailleurs, pour la petite anecdote, sachez que dans certains pays elle s’appelle BIO-oil ! Voilà voilà …

 

  • Le débat est ouvert 

Alors que certaines ont crié au scandale en se retrouvant avec de l’acné lourde après avoir utilisé cette huile, d’autres affirment qu’elle aurait miraculeusement fait disparaître leurs cicatrices et amélioré leur teint là où tant de crèmes hors de prix auraient échouées.

De mon côté, j’ai utilisé un flacon entier type format moyen de cette huile sur le corps uniquement en test sur des vergetures (hors de question que je teste une huile aussi chimique sur le visage !).

La profusion d’huile minérale rend la texture de cette « huile » très lourde, et beaucoup trop grasse à mon goût. Il est impossible de s’habiller tout de suite après, surtout que le produit a tendance à rester en surface, pas cool …

L’odeur m’a beaucoup dérangée aussi je la trouve assez chimique et écoeurante, et le packaging n’est vraiment pas pratique non plus, l’huile est difficile à doser, déborde et colle sur le flacon, et il y a une vraie perte du produit.

Au niveau du résultat, très honnêtement celui-ci est minime pour ne pas dire inexistant. Bref, sans grande surprise, vous l’aurez compris, elle ne m’a pas convaincue du tout et je ne la rachèterai pas. 

En revanche je tenais à apporter une nuance à mon témoignage car je connais certaines personnes de mon entourage qui l’utilisent régulièrement sur des cicatrices post-opératoires, et sur l’intégralité du visage pour uniformiser le teint, et je dois bien reconnaître que j’ai été bluffée des résultats avant/après.

Autrement dit, pour les peaux déshydratées et matures, je pense que ce produit mérite une autre attention, bien que vous puissiez trouver des produits d’origine exclusivement végétale pour cet usage. Attention, cependant, pour les peaux sensibles car les derniers ingrédient sont pour beaucoup des parfums sauf le dernier en CI qui est un colorant.

 

Et vous vous avez testé ? Votre expérience m’intéresse, dites-moi tout les beautés ❤

Mais au fait, c’est quoi l’acide hyaluronique ?

Argument marketing, actif préféré des cosmétologues, vous entendez souvent parler de cet ingrédient sans savoir vraiment de quoi il s’agit … Pas de panique les beautés, voici une petite carte d’identité de la seule molécule qui peut retenir plus de 1000 fois son poids en eau !

 

  • Une présence naturelle 

Du grec hyalos, signifiant « vitreux » parce qu’il a d’abord été isolé dans l’humeur vitrée que contient l’œil, cet actif très efficace à faible dose, est connu pour son pouvoir hydratant et repulpant intense.

Environ 50 % de cette substance naturellement présente dans l’organisme se trouve dans le derme, la partie profonde de la peau. Si jusqu’à 20 ans, notre épiderme est si rebondi et pulpeux, c’est parce qu’il est gorgé de cette molécule qui constitue une sorte de « matelas » naturel. La production diminue ensuite au fil des années : à 50 ans, on a perdu en moyenne 40 % du précieux composant.

 

  • Une action plurielle 

Cette molécule a pour fonction d’hydrater et de protéger la peau des agressions extérieures. En effet, grâce à ses capacités d’élasticité et sa richesse en eau, elle remplit l’espace entre les cellules et de la peau et permet de la régénérer pour un aspect lisse et éclatant.  C’est ainsi que l’on considère l’acide hyaluronique comme le « ciment de la peau ».

Bien que son action soit également recommandée pour réduire l’apparition des rides, son utilisation est recommandée pour lutter contre la déshydratation de la peau, responsable d’un teint terne, d’une sécheresse cutanée ou encore d’une perte de vitalité. L’acide hyaluronique permettra donc de préserver le capital santé de la beauté de la peau et de la rendre éclatante.

 

  • Où le trouver ?

On peut trouver cette molécule sous forme de compléments alimentaires ou encore en injection ponctuelle.

Cependant de nombreux cosmétiques sont confectionnés à base d’acide hyaluronique. En sérum ou en crème, nombreuses sont les marques qui proposent des soins à base de cet actif. Je vous ai déjà parlé du sérum Hydrating B5 de Skin Ceuticals qui fonctionne bien sur ma peau, mais vous pouvez également le retrouver dans des laboratoires plus « classiques » comme chez Laroche Posay, Etat pur, Eucerin etc …

Les puristes, peuvent le retrouver également dans son plus simple appareil (!!) chez Aromazone : sous forme de gel ou de poudre, vous pouvez l’intégrez directement à vos sérums ou crèmes ou vous en fabriquer vous-même. (On en reparlera plus tard si ça vous intéresse ! ).

 

!! Beware cependant les beautés, si il n’apparaît pas dans les tous premiers ingrédients de la liste des composants de votre soin, c’est que vous pouvez clairement trouver plus concentré ailleurs !